LES RÈGLES DE BASE POUR ÉLEVER DES POULES

Publié le par Arthur Herve

LES RÈGLES DE BASE POUR ÉLEVER DES POULES

Vous avez envie d’élever des poules et vous ne savez pas trop par où commencer. Nous allons essayer de vous donner quelques conseils de base pour élever vos poules.

Il faut savoir en premier lieu que les poules recyclent la plupart des restes alimentaires et vous débarrassent des bestioles et des nuisibles. Ce n’est pas pour autant qu’elles sont autonomes car elles réclameront une attention particulière. Vous devrez leur donner constamment un complément protéinique et en contrepartie, elles vous gratifieront d’œufs frais toute l’année. Si vous êtes à court de viande, vous pourrez même envisager de les tuer pour les manger. Une poule pond en moyenne 150 à 300 par an en fonction de la race. C’est pour cela qu’il est important de choisir une race bien adaptée à vos besoins.

Quel nombre de poules ?

Nous vous conseillons dans un premier temps de limiter le nombre de poules. En effet elles font énormément de dégâts sur les sols, produisent des odeurs nauséabondes et détruisent les plantes. Une poule seule risque de s’ennuyer et sa santé se dégradera. Nous vous conseillons quatre poules qui pourront fournir une production d’œufs suffisante toute l’année pour une famille de quatre personnes. Une poule qui a plus de trois ans sera moins apte à vous donner des œufs. Il faut savoir que passé huit ans, une poule ne pond plus du tout, c’est la raison pour laquelle je vous conseille renouveler votre cheptel tous les cinq  ans.

Au bout de trois ans, vous pouvez les manger ou bien simplement les laisser profiter du temps qui leur reste. Mais sachez toutefois qu’une poule peut être robuste et aller jusqu’à plus de 15 ans. Les poules craignent aussi le froid et donc l’hiver, elles pondent moins que d’habitude voire pas du tout. Nous vous conseillons, s’il est important pour vous d’avoir des œufs en continu toute l’année, d’opter pour une poule d’Alsace, une gatinoise, une faverole ou bien encore la geline de Touraine. Elles sont réputées pour être des bonnes pondeuses en hiver.

Le poulailler

La plupart des gens pensent que le poulailler doit être immense. Mais pour deux poules, 1 m² est suffisant. Vous trouverez des poulaillers en kit qui offriront à vos poules un abri en cas de pluie, un endroit où pondre et dormir. Cela réduira aussi les problèmes des personnes ayant peu de place sur leur terrain. Les petits poulaillers sont faciles à déplacer. Si vous posez le poulailler sur de l’herbe, sachez que l’idéal est de le changer de place tous les deux jours. Si votre budget le permet et que vous optez pour un poulailler sur pilotis, sachez que cette variante lui permet d’être isolé du sol, de l’humidité et des prédateurs. Ce sont les deux plus grandes craintes de vos poules. Il leur offrira aussi un abri en cas d’intempéries.

La promenade ou le parcours

Contrairement à ce que pensent certaines personnes, les poules ne passent pas la journée à dormir dans le poulailler. Bien au contraire, elles adorent creuser dans la terre pour récupérer des vers, des insectes, des larves qu’elles peuvent y trouver. Si vous êtes positionnés sur de l’herbe elles se feront un plaisir de la manger. Une poule aime bien se promener et un parcours sur l’herbe sera déterminant sur la qualité de vos œufs.

Par contre, veiller à laisser un accès libre au poulailler tout au long de la journée. Pour deux poules nous vous conseillons entre 40 et 50 mètres carrés d’espace enherbé. Offrez-leur une protection en délimitant leur parcours par un grillage à maille étroite. Veillez aussi à avoir une grande hauteur, au minimum 2 m de haut serait l’idéal. Vous devez veiller autant à ce que les intrus ne rentrent pas dans le poulailler qu’à ce que vos poules s’en échappent.

La nourriture

Voici un des points les plus importants c’est celui de la nourriture. Afin de veiller à ce qu’elle reste propre et sèche il vous faudra une mangeoire et un abreuvoir. Les poules pondeuses ont besoin de graines et de gravier mais aussi de granulés ou de pâtées. N’hésitez pas à leur donner vos épluchures, elles s’en régaleront.

Les poules aiment picorer et elles se régaleront d’un petit filet suspendu à hauteur de bec contenant un peu de verdure. Elles ont besoin quotidiennement d’une alimentation enrichie en maïs ou avoine. Vous pouvez les engraisser en fonction de leur race si vous comptez les manger avec de la farine d’orge ou bien encore un mélange de pommes de terre bouillies.

Les soins

La plupart du temps, l’éleveur débutant fait tous les points que nous avons abordés précédemment et tout se passe bien pendant un mois. C’est ensuite que les problèmes surviennent. Par exemple une poule cesse de pondre ou bien encore une autre ne s’alimente plus. En général, ces problèmes trouvent rapidement une solution. Que ce soit dans l’entretien ou les soins réguliers. Par exemple les règles d’hygiène de base comme le nettoyage de l’abreuvoir ou de la mangeoire sont nécessaires. Vous devez aussi laver le poulailler à l’eau savonneuse pour le désinfecter au moins une fois par semaine. Le poulailler doit aussi être balayé. Régulièrement, sortez une poule et examinez-la avec soin à la recherche de petits parasites. Pour éviter que des prédateurs ou des nuisibles s’installent, vous devez déplacer le poulailler régulièrement.

Les poules aiment la routine et sont réglées comme des horloges. Essayez de leur distribuer leur nourriture toujours à heure fixe et rentrez-les chaque jour dans le poulailler à la même heure. Au bout d’un moment, vous vous apercevrez qu’elles vous attendent et qu’elles seront prêtes avant vous.

Les œufs et leurs anomalies

Œufs aplatis : la poule est en surpoids et doit maigrir.

Œufs ridés : alimentation trop riche en féculents.

Coquilles trop minces : régime trop pauvre en coquilles d’huîtres broyées ou en gravier.

Œufs sans coquille : nourriture trop pauvre en gravier et/ou trop riche en protéines.

Œufs à deux jaunes : nourriture trop épicée et/ou anomalie génétique.

Sang dans les œufs : la poule souffre d’une hémorragie interne, signe d’un problème de santé, en général.

                             

                            Il ne vous reste plus qu’à déguster vos œufs frais et bio toute l’année !

 

SI VOUS NE POUVEZ PAS REUNIR TOUS SES PARAMETRES

 

JE VOUS DECONSEILLE D'ACHETER  DES POULES 

 

 

s'ette article a été pris sur le site permaculteur.com

Publié dans élevage