Construction d'une maisonnette autonome !!!

Publié le par Arthur Herve

Construction d'une maisonnette autonome !!!

Première étape de la construction de la maisonnette autonome : implantation, fondations et structure porteuse. Autoconstruction en Auvergne dans un cadre nature d'une petite maison écoraisonnée

Faire un plancher surélevé pour ne pas subir les ruissellements d'eau, la neige en hiver, et l'humidité en général, c'est ce que nous allons faire avec une structure mixte poutre en I industrielle, madrier et chevrons bruts. Un caisson de 24cm de haut permet de mettre de l'isolant puis de fixer l'ossature bois qui accueillera de la paille comme isolant.

Nous avons profité de l'hiver quand la sève était basse pour aller couper environ 30 fustes de châtaigniers, frênes et autres arbustes présents sur le terrain, pour obtenir des fustes (troncs) de 10 à 12 cm de diamètre qui serviront pour l'ossature et la charpente de la maisonnette autonome

La charpente de la maisonnette une fois faite, il faut songer à préparer la couverture qui assurera l'étanchéité de notre réalisation ; pour ce faire nous allons poser des plaques de contreplaqué marin qui, de par leur souplesse naturelle et leur résistance aux milieux humides, permettront de suivre les courbes de la maisonnette ronde sans souffrir de la pluie et de l'humidité en attendant la pose de la bâche

Découvrez notre collaboration avec EPDM TPO qui est venu poser une membrane EPDM de moins de 100kg pour l’étanchéité de la toiture.
La maisonnette prend forme !

Cette semaine, vous verrez comment nous montons les murs en bottes de paille, dits « murs à ossature bois remplissage paille ». La maisonnette devient chaleureuse ! c'est une ossature bois remplissage paille...

Pour réaliser l'isolation de la toiture, j'avais imaginé une technique de polochons géants remplis de paille, de 25cm de diamètre et enroulés en spirale sous la charpente, pensant que j'obtiendrais une continuité dans les rangs, ce qui est essentiel pour une bonne isolation du toit car l'ennemi numéro 1 d'une isolation, ce sont les ponts thermiques.

Cette semaine passons à la cuve de récupération d'eau de pluie, cuve souple qui nous permettra l'approvisionnement en eau ainsi que la pose d'une pompe manuelle pour alimenter l'évier de la maisonnette.Préparation d'un sol plat et lisse avec du sable fin, pose de la citerne sous la maisonnette, raccordement des arrivées et départs, mise en place du collecteur eau de pluie, raccordement de l'évier vers un puits perdu avec phytoépuration et notre maisonnette est prête à avoir l'eau courante...

Une des dernières étapes dans la construction de notre maisonnette autonome est l'installation d'un kit solaire pour site isolé que nous avons choisi avec les professionnels de 'WATTUNEED.com' qui nous ont accompagnés dans l'étude, le dimensionnement et le conseil de ce kit solaire.

Il est temps de nous séparer après cette belle aventure, 1000 heures de travail, 10 à 15 000€ de coût de construction, des erreurs, des réussites, de belles idées, des défis, de la pluie, du froid , de l'aide d'amis et une maisonnette autonome prête pour passer des vacances mais aussi pour vivre à l'année seul ou à deux, une région magnifique en pleine nature.

Au plaisir de vous retrouver pour d'autres aventures, et merci de votre fidélité !

Merci de votre visionnage.

cette vidéo a été prise sur la chaînne youtube

( maison construction.com )

Publié dans bricolage&habitation

Commenter cet article