La serre poulailler, une symbiose alimentaire et énergétique

Publié le par Arthur Herve

La serre poulailler, une symbiose alimentaire et énergétique
.Le but de cette conception est de créer un système autosuffisant, où le travail humain se résume à relier les éléments entre eux.


Comment fonctionne la serre poulailler ?

On construit une seule structure combinant une serre adossée au mur sud du poulailler, en ménageant un passage d'air entre les deux (fenêtre grillagée).

Ainsi la chaleur de la serre tempère le poulailler durant la journée, et la chaleur dégagée par les poules maintient la température de la serre la nuit.

Dans la serre, on pourra cultiver des plantes potagères sensibles au froid, qui pourront être consommés par les poules comme par leurs propriétaires.

Les plantes amèneront de l'oxygène aux poules, et les poules du dioxyde de carbone et de l'humidité ambiante pour les plantes.

Les parties non consommées des plantes seront séchées pour servir de litière aux poules, et lorsque cette litière devra être changée, le fumier servira de paillis fertilisant aux plantes.

Devant la serre au sud on installera une treille recouverte d'une grimpante fruitière, qui protègera du soleil en été, et on pourra faire pousser devant les vitrages d'autres plantes amenant ombre et nourriture (maïs, tournesol, amarante ...)

Dans ce système rien ne se perd, tout se transforme : on obtiendra des œufs, de la viande, différents fruits, légumes et graines dans un espace restreint.

Sous toiture on pourra stocker la paille, foin ou toute matière végétale sèche destinée à devenir litière.

Une toiture pentue en tuiles permettra de collecter les eaux de pluies, qui seront stockées dans un réservoir au Nord. L'eau, selon sa qualité, servira à abreuver les poules ou arroser les plantes.

Les pondoirs seront placés dans la paroi séparant la serre du poulailler, afin que les poules puissent pondre ou couver au chaud. Cela permettra aussi de venir ramasser les œufs sans rentrer dans le poulailler et déranger toute la basse-cour.

Un perchoir en doubles échelles adossées permettra aux poules de se placer en hauteur selon leur hiérarchie propre et la majeure partie de leurs déjections tombera en dessous.

Elles pourront aussi se percher pour profiter du soleil pendant les journées les plus froides de l'hiver.

La serre poulailler, une symbiose alimentaire et énergétique

Publié dans élevage, Potager