Une petite serre aménagée selon les principes de permaculture

Publié le par Arthur Herve

Dans cette vidéo, vous découvrirez notre petite serre aménagée selon les principes de permaculture.

Un principe phare est mis en avant et c’est un de nos préféré : le problème est la solution !

Il s’agit bien sur d’un exemple de stratégies en permaculture selon un contexte donné, libre de vous en inspirer, de construire vos propres systèmes, de partager avec nous vos idées et expériences.

Nous vous invitons à partager dans les commentaires vos propres expériences !

Retranscription de la vidéo dans ses grandes lignes :

Les techniques de permaculture dans une serre

Bienvenue sur PermacultureDesign. La technique de permaculture est applicable même dans une serre. Dans cette surface de 18 mètres carrés, par exemple, le désherbage des alentours est un vrai problème car, bien arrosées, les « mauvaises herbes » se développent très bien. Il y a aussi la formation de microclimats. Lever ou baisser les ridelles situées sur les côtés est devenu embêtant. Pour éradiquer le problème, des platebandes de cultures ont été créées autour de la serre. Cette solution a également permis de régler les infiltrations d’air.

Les alentours de la serre

Plusieurs plants ont été cultivés sur les platebandes autour de la serre : des échalotes, du cerisier, des poiriers, des fèves, des fraisiers et des salades. En réglant le problème de désherbage, on obtient une récolte supplémentaire. Les copeaux qui sont assez importants aux alentours sont utiles pour produire de la chaleur au début du printemps. Grâce à cette solution, cette parcelle n’a plus besoin d’être entretenue. En outre, elle reçoit l’eau issue de la toiture de la serre et reste à l’abri du vent. Les platebandes de culture sont formées tout simplement par de la terre végétale, du compost et du bois.

La permaculture à l’intérieur de la serre

Certains principes de permaculture ont été utilisés pour concevoir l’intérieur de la serre. Comme le printemps est propice à la gourmandise, elle est densifiée au maximum et fournit déjà actuellement (fin mai) pas mal de récoltes.

Le problème est la solution

Désherber pour se nourrir : cette activité n’est pas seulement entreprise dans le but de perdre de l’énergie mais également pour récolter les plantes sauvages comestibles qui poussent naturellement dans la serre. Elles se marient très bien avec les salades quotidiennes.

Le deuxième principe de la permaculture consiste à multi-étager au maximum les cultures afin d’obtenir plus de densité et de maximiser le rendement de la serre. Au premier plan, il y a des plants et des semis de poireaux ainsi que de magnifiques fraisiers qui vont donner une culture hâtive de fraises. Ensuite viennent les plants de choux, les tomates situées au fond qui vont grimper vers le haut, les laitues à couper et les canopées d’épinard et de pois en liane. Deux plants de vignes, situés de chaque côté, remplaceront l’ombrière métallique au fil de leur développement et produiront des raisins de table en abondance. Des patates et de la coriandre recouvrent le sol. Les salades, récoltées feuille par feuille quotidiennement, et les carottes sont mélangées au mouron des oiseaux. Cette plante sauvage accompagne très bien les aubergines. Des radis, déjà récoltés, ont été plantés au fond. Actuellement, les branches sont transformées en jus vert et beaucoup consommées. Vient enfin la petite pépinière abritant quelques arbres n’ayant pu être plantés cette année et qui restent en attente dans la serre.

Cet exemple montre qu’il est possible d’aménager une serre suivant les principes de la permaculture. Il pourra servir de modèle et de source d’inspiration à ceux qui envisagent d’expérimenter cette culture chez eux.

Publié dans type de culture

Commenter cet article