LE HÉRISSON AU JARDIN

Publié le par Arthur Herve

    Trouvez sur Jardiland.com, les produits liés à cet article.

    Il est familier de nombreux jardins, même en ville, mais beaucoup d’entre nous ne le savent pas et ne l’ont jamais rencontré… Le hérisson n’est en effet pas du genre à s’afficher au grand jour, et préfère toujours la pénombre de la nuit pour se dégourdir les pattes et pour aller se rassasier. Seuls les jardiniers les plus perspicaces sauront relever le lendemain les traces de passage dans l’herbe, ou encore les petites crottes effilées, elles aussi souvent dans le gazon.

    On reproche au hérisson de piquer. En fait, on peut le saisir sans problème. Si on ne le presse pas, il ne pique pas plus qu’une brosse à chiendent. Et on lui reproche surtout d’être infesté de puces, ce qui est vrai ! Mais en revanche, il est totalement faux de croire que ces parasites sauteurs pourraient se transmettre aux chats et aux chiens, ou pire, aux jardiniers !!!! La température du corps du hérisson est en effet inférieure à la nôtre et à celle de nos compagnons à 4 pattes habituels, et les puces présentes sur la peau des hérissons ne recherchent pas les peaux inhospitalières… Bref, notre hérisson est avant tout un gros mangeur de limaces, escargots, chenilles et autres bestioles du jardin, et c’est plutôt cette qualité qu’il faut retenir ! Le hérisson est un donc un allié, et il faut tout faire pour le retenir au jardin… Et à l’approche de l’hiver, cela passe par l’aménagement d’un abri où il pourra hiverner en attendant le printemps.

    Un tas de bûches dans un endroit discret du jardin, où ni vous ni le chien ne passez sans arrêt, comme sous une haie, derrière l’abri de jardin, etc., sont de bonnes planques. La récente foire aux vins a permis de récupérer des caisses en bois très pratiques. En retirant l’extrémité de l’une d’elles puis en la retournant, pour formerez un abri de fortune facile à intégrer au cœur de votre tas de bûches. Inutile de l’aménager. Si le hérisson trouve la cachette, il y apportera lui-même feuilles mortes et autres matériaux douillets…

    Voilà, vous avez besoin de précisions supplémentaires concernant le hérisson ? N’hésitez pas à me solliciter sur cette page, je vous répondrai rapidement et avec grand plaisir !

    Et toujours à votre service pour toute autre question concernant les végétaux !

    Philippe Asseray, Expert végétal .

    Publié dans Potager

    Commenter cet article